Le Village


Concept :

Le concept du Village du Livre a vu le jour en 1962 à Hay-on-Wye au Pays-de-Galles : Richard Booth, bouquiniste de profession et se déclarant réfractaire aux conventions établies, se lançait dans une démarche de contre-culture qui consistait à implanter dans une localité rurale et un cadre pittoresque, un commerce de livres anciens et d’occasion bénéficiant d’un important volume de stockage, ainsi que les divers métiers du livre tels que relieurs, doreurs, encadreurs, fabricants de papier etc.

Ce projet a pris belle tournure au fil des années et a fait parler de lui, de sorte qu’il a été repris, développé et adapté un peu partout dans le monde. On compte aujourd’hui une centaine de Villages du Livre sur l’ensemble des cinq continents dont vingt en Europe. La France est le pays le plus représenté avec six réalisations, sans compter les projets en cours.

Genèse :

Le Village du Livre de Fontenoy-la-Joûte créé en 1996, après Bécherel en Ille-et-Vilaine (1988), et Montolieu dans l’Aude (1990), est à l’origine un projet politique ayant pour objectif de redynamiser le milieu rural en créant de nouveaux emplois et de revaloriser le patrimoine immobilier, après le déclin industriel de la région.

S’appuyant sur le modèle du Village du Livre de Redu en Belgique, créé en 1984 par M. Noël Anselot, le projet du Village du Livre de Fontenoy-la-Joûte a été pensé au début de l’année 1994 par l’association fondatrice « Les Amis du Livre », représentée par son Président M. François Guillaume, ancien Ministre de l’agriculture, ancien Député de Meurthe-et-Moselle et Conseiller Régional de Lorraine, son proche collaborateur M. Jean-Marie Ancel, le Révérend Père Dominicain Serge Bonnet, historien sociologue ayant beaucoup travaillé sur l’activité minière en Lorraine et Directeur de Recherches au CNRS, tous trois rejoints peu après par M. Daniel Mengotti, professeur d’histoire-géographie détaché de l’Education Nationale, qui a été Directeur et animateur du Village du Livre de 1996 à 1999.

Fontenoy-la-Joûte, petit village situé au coeur de la campagne entre Nancy et Saint-Dié-des-Vosges, a lui-même été choisi pour différents critères : sa distance raisonnable de plusieurs grandes villes, sa position sur d’imposants axes routiers, sa proximité touristique avec Baccarat Cité du Cristal, son architecture en Y renversé permettant un regroupement centralisé des boutiques, la disponibilité de maisons et de granges inoccupées, enfin pour sa dynamique associative déjà en place avec l’association Familles Rurales, l’aval des habitants et la participation active du Maire de l’époque, M. Gabriel Neige.

 

Historique :

Avant que les organisateurs ne se lancent dans un projet d’une telle envergure, celui-ci devait être au préalable évalué. C’est ainsi que des manifestations ponctuelles appelées Dimanches du Livre furent organisées. Une première tentative eut lieu le dimanche 4 Septembre 1994 à laquelle participèrent plusieurs dizaines de bouquinistes de France, de Belgique et du Luxembourg. Cette première fut une grande réussite puisque 11 000 visiteurs se déplacèrent. En 1995, ce sont cinq Dimanches du Livre qui furent organisés, totalisant 22 000 visiteurs. Cette adhésion du public et des professionnels du livre autorisa le lancement du Village du Livre : l’inauguration officielle eut lieu le 28 avril 1996.

Le dynamisme de l’association « Les Amis du Livre » en collaboration avec Monsieur Jean-Marie Vanot, Maire de Fontenoy-la-Joûte de 1995 à 2001, aura donné une impulsion considérable et décisive, tant sur le plan médiatique que pour l’aménagement de l’infrastructure : construction d’un parking et de toilettes publiques, présence de panneaux de signalisation sur l’autoroute et aux alentours du village. Cette action a été continuée par Monsieur Pierre Barbier, Maire de Fontenoy-la-Joûte de 2001 à 2014, notamment par l’installation d’une plate-forme pour camping-cars et la réfection complète de l’ancienne Galerie Gutenberg, rebaptisée Galerie Daniel Mengotti, devenue le lieu des principaux rendez-vous du Village du Livre. Depuis 2014, Madame Florence Dupays continue le développement du village avec l’ouverture du restaurant l’Imprimerie en 2015. 

Depuis vingt ans, de nombreuses fermes ont été rachetées et aménagées en boutiques avec un respect de l’architecture originale, et ce sont plusieurs dizaines de milliers de visiteurs qui viennent chaque année chercher le livre tant convoité, le trouver par hasard ou après de nombreuses recherches, ou tout simplement apprécier la convivialité d’un village qui a une âme.

Près de quarante professionnels du livre se sont succédé au Village du Livre depuis sa création, qui compte actuellement 10 bouquinistes, un calligraphe, un artisan et un restaurant.

 

 

« C’est où? »

Plan accès Fontenoy VdL 2014 V

Fontenoy-la-Joûte se situe dans l’Est de la France, dans un quadrilatère Nancy-Metz-Strasbourg-Mulhouse, juste aux confins de cinq départements (Moselle, Meurthe-et-Moselle, Vosges, Bas-Rhin, Haut-Rhin). Ce village de Lorraine se trouve en Meurthe-et-Moselle, à 55 km au sud-est de Nancy, entre Lunéville et Saint-Dié-des-Vosges, à 6 km à l’ouest de Baccarat, la cité du cristal.

 

 

 

Un village typiquement lorrain…

Né du défrichement, Fontenoy-la-Joûte date du XIIe siècle (1120). Ce village en étoile (variante du village-rue) est bâti à la croisée de chemins qui desservaient les champs. Dans ce village certes très rustique mais typiquement lorrain, les maisons du XVIIIe siècle, toutes juxtaposées, assez étroites de façade (2 travées pour les manouvriers, 4 pour les laboureurs aisés) mais tout en longueur, s’égrènent à flanc de coteau jusqu’à la chapelle St Pierre qui depuis le XIIIe siècle marque juste la limite entre le Bassin parisien et le massif vosgien.

 

Son église

L'eglise

L’église actuelle fut édifiée entre 1864 et 1869 sur l’emplacement de deux édifices antérieurs. Due à Léon Vautrin, architecte aussi prolifique que méconnu, sa construction s’inscrit dans le vaste mouvement de reconstruction d’églises rurales qui englobe la Lorraine dans la seconde moitié du XIXe siècle.

 

 

Sa chapelle

La chapelle
Au sommet de la côte Saint-Pierre (la première cuesta du Bassin Parisien), dominant les Vosges, se trouve la chapelle Saint-Pierre attestée dès 1120 dans la charte de l’abbaye de Senones. Cette chapelle serait le choeur de l’ancienne église reconstruite au XIIIe sciècle : le linteau trilobé au-dessus de la porte d’entrée avec sa croix pattée gravée et la petite fenêtre percée dans le mur, datent de cette époque. La ferronnerie de la porte d’entrée, quant à elle, date du XVe.